AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Roxane V. Pao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sujet: Roxane V. Pao
Ven 11 Mar - 19:25

Roxane V. Pao
« Les Cauchemars sont mes Rêves. Ma Réalité est L'Ombre.»



MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com

NOM & PRÉNOM(S) ▬ Roxane Virginia Pao
EN CHIFFRE ▬ 13 ans, née le Premier Juillet
NATIONALITÉ ▬ Française&Ecossaise
COUVERTURE ▬ Collégienne
EXISTENCE ▬ Dans les Cauchemars
SERMENT ▬ Angel A. Pao
FEAT. ▬ Sharon Rainsworth [ Pandora Hearts ♥ ]

SON TOUT PREMIER RÊVE, CELUI QUI LUI FIT DÉCOUVRIR LES CAUCHEMARS, COMMENT ÉTAIT-IL ?

Le Père Fouettard
« Moi, une gamine ? Espèce de vieux ronchon >0< »

~


Que faisais-je donc dans la forêt ? Mon cœur battait, son rythme se calquait sur le son d'une horloge que j'entendais au loin. Une horloge ? La forêt ne me faisait pas peur, elle était sombre mais quelquefois, un rayon était filtré par l'épais feuillage d'un arbre. Tic, tac Tic, tac Tic, tac ~ Je n'avais pas peur, mais quelque chose me prenais au cœur. Ma gorge était serrée... C'était désagréable. Je marchais, mes jambes me guidaient alors que cet endroit ne m'était pas du tout familier. Ma petite taille avait beaucoup d'inconvénients... Certes, j'arrivais à me glisser entre deux fourrées mais les ronces se prenaient dans mes cheveux et me griffaient le visage. Je n'avais pas mal. Je continuais d'avancer, sûre de moi, ne me posant aucune question sur l'étrangeté de la chose. Je me retrouvais dans cette forêt alors que la minute d'avant, mère me prenait dans ses bras pour me raconter de beaux contes. Elle craignait que je voie des Monstres... C'est ce qu'elle disait. Je ne comprenais pas, moi j'aimais les Monstres...

Soudain, la lumière se fit plus vive et je déboulai dans une carrière. Je sentais une présence mais mes yeux ne percevaient rien. Rien du tout, excepté la fleur. La fleur qui se tenait au centre de cette plate partie de forêt. Le cœur de cette douce plante était un cadran avec des chiffres... Et les aiguilles tournaient. Tic, tac Tic, tac Tic, tac ~ Je m'avançai devant cette merveille, comme hypnotisée. Le silence. Tout à coup, un craquement, et je levai la tête, soudain inquiète. Qui était-ce ? Un monsieur s'avança. Il avait l'air de très mauvaise humeur. Il me regarda, et je sentais la haine dans son regard, il m'incendiait... Mais je n'avais aucune crainte. Je m'avançai d'un pas, réduisant la distance entre moi et l'inconnu de quelques centimètres et le regardai longuement, neutre. Il ne me lâchait pas de ce regard haineux... Ma gorge se desserra et j'éclatai de rire, sans savoir pourquoi. Je pris la main de l'homme et commençai à virevolter autour de lui, riant gaiement et lui souriant. Je ne voulais pas être haïe de la sorte, j'étais une gentille fille... Je ne voulais plus voir ce regard plein de haine...

Je ne voyais plus son visage, tout tournait autour de nous. Le vertige me prenait mais je continuais de tournoyer, tenant les deux mains de l'inconnu. Je riais, je n'entendais ni ne voyais mais je sentais une folle joie m'envahir. Puis soudain, tout s'arrêta. Je me retrouvai devant l'étrange fleur, et loin devant moi, le monsieur aux cheveux corbeau. Il me regardait avec son regard plein de haine. J'entendais le Tic, tac Tic, tac Tic, tac ~ Mon cœur me disait qu'il était temps. Temps de quoi ? Je m'agenouillai et cueillis la fleur. Le son de son cœur cessa, les trois aiguilles étaient sur le douze. J'adressai un large sourire à l'homme étrange et lui tendis la fleur. Son regard changea soudain et...

Je fus réveillée par le gong de la grosse horloge du salon. Son bruit sourd me pénétra, jusqu'à mon cœur. J'étais dans ma chambre. Je descendis prudemment de mon lit. Dans ma chemise blanche, les pieds nus, j'errais dans les couloirs de ma maison. Je pensais à cet homme qui me regardait méchamment. Je tremblais, en pensant à ce regard brûlant. Mon regard se posa sur l'horloge, les trois aiguilles étaient posées sur le chiffre douze. Mon cœur battait...

J'avais trois ans lors de cet étrange rêve...


COMMENT A-T-ELLE RENCONTRÉ LE CROQUEMITAINE QUI EST ACTUELLEMENT SON MAÎTRE ?

A&R
« Je nai pas peur du Croquemitaine »

~


{ Mon père, ce héros au sourire si doux }
Oh, qui est mon père, où se trouve-t-il? Mon cher père... Il me manque tellement, pourquoi suis-je la seule enfant qui ne peut sauter dans les bras de son père... Qui est-il?

{ Suivi d'un seul hussard qu' il aimait entre tous }
Pourquoi mère me parle-t-elle de Monstres? Qui sont-ils? Je rêve tant de mon père, Prince d'un quelconque Royaume ténébreux, Roi de son archipel démoniaque... Je l'imagine, tellement beau sur son trône terrible...

{ Pour sa grande bravoure et sa haute taille }
Oh, père, mon cher père, te verrais-je un jour? Je ne te trouve pas mais je pense tellement à toi ! Ce Paris me semble tellement vide sans ta présence... Père, je ferais tout pour te trouver...

{ Parcourait à cheval, le soir d'une bataille }
J'aimerais tant toucher ton visage... Mes yeux viennent-ils de toi? Tu es le Roi du Royaume de l'ombre, le Roi de mon cœur... Je serais donc ta princesse et on s'aimerait... J'aime déjà ton pays et les Monstres... Pourquoi mère ne peut m'en parler sans verser une larme, père?

{ Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit. }
Un jour je te retrouverai, je sauterai dans tes bras mon père. Je t'aime déjà sans t'avoir connu. J'aime déjà ce qui t'entoure, ton âme, ta vie, tels que je les imagine. Roi de mon cœur, Prince de mes nuits... Père, vient me chercher...

{ Il lui sembla dans l'ombre entendre un faible bruit. }
Père, la nuit j'entends des bruits, je vois des choses... Je ne sais pas ce que c'est mais j'ai l'impression que cela vous concerne... Y aurait-il des Monstres sous mon lit père ? Puis-je enfin vous retrouver après huit ans d'absence? Père ...


Roxane était dans la pièce blanche. Ici, tout était froid. Étrange hôpital... Depuis sa plus tendre enfance, elle avait rêvé de ce moment, celui où elle rencontrerait son cher père. Elle rêvait depuis ses trois ans de choses étranges. Des Monstres... Elle ne savait rien, encore. Mais elle allait le rencontrer. Tout s'éclaircirait. Elle saurait enfin toute la vérité... Toute sa vérité. Pourtant, la petite ne sentait pas la moindre excitation, ni peur. Elle était calme. Peut-être trop. Certes, elle se posait des questions ! Oh oui, qu'elle s'en posait ! Allait-il l'aimer ? Était-il, comme elle l'imaginait, le Roi du royaume des Monstres ? Des bruits de pas résonnèrent dans le couloir de l'espèce de salle d'attente dans laquelle on avait demandé à Roxane de patienter. Elle baissa la tête, balançant ses petits pieds qui ne touchaient pas le sol, écoutant ces pas, et ces voix. La poignée tourna... La fillette redressa la tête. Devait-elle sauter dans ses bras ou s'incliner devant lui ? La porte s'ouvrit et quelqu'un entra. Un monsieur entra. Roxane se leva et ouvrit grand les yeux.

« Roxane. »

Cette voix... C'était celle de son père. Elle le sentait. Le rouge monta aux joues de la jeune fillette et elle dû se mordre les lèvres pour en pas pleurer. C'était son père ! En vrai ! Ce n'était plus un de ses fantasmes incessant dans lesquels elle imaginait cet homme. Elle ne l'avait pas du tout pensé ainsi. C'était bien mieux que ses rêves. Il était grand et avait les cheveux de neige ... Il était beaucoup plus beau que dans toutes les pensées qu'elle avait pu avoir jusqu'à maintenant. On dirait un ange ... Et là, leurs regards se croisèrent... Le rubis de son iris pétrifia d'abord Roxane. Cette couleur... Cependant, son regard n'exprimait pas la peur, la honte, la colère, le dégoût... Non, ce regard n'était qu'un mélange de douceur terrifiante et de curiosité tendre. Quel regard ! Roxane ne pouvait se détacher de cette brûlure passionnelle. Non, ce n'était pas un ange. C'était bel et bien le Roi du Royaume des Monstres... La petite commença à s'avancer doucement vers lui. Elle semblait dans un état second. Elle n'arrivait pas à savoir si ce qu'elle vivait était vrai. Elle s'approcha tout près de l'Homme et, après un instant de silence, se saisit de ses mains. C'était réel. Le Prince se tenait devant elle en personne et elle voyait déjà les Monstres, ceux qui la surveillaient sans cesse depuis ses trois ans. Elle lâcha les mains de son géniteur et leva la tête pour se noyer une seconde fois dans son regard. Un large sourire éclairait son petit visage et elle tendit ses bras vers lui.

« Papa ... Tu es venus me chercher pour qu'on aille au Royaume des Monstres... »

Elle ne savait que dire d'autre, elle était incapable d'en dire plus car, au fond, elle ne savait rien. Elle se jeta dans les bras de son père. Désormais, ils seraient liés à jamais...


ELLE DOIT OBTENIR LE RESPECT DES OMBRES. COMMENT SI PREND-ELLE ? GENTIMENT, FERMEMENT ?

Les Ombres ?
« Même pas peur. »


Roxane, aussi impressionnant que cela puisse paraître, possède un grand pouvoir de conviction. Pourtant, elle n'usera jamais de moyens brutaux ou de chantage. Elle utilise sa naturelle douceur et sa gentille petite bouille. Elle ne pourrait jamais faire de mal aux "Monstres" dont lui parlait souvent sa mère et qui la faisaient rêver jusqu'à ses huit ans.
Roxane sait se faire respecter sans hausser la voix, et c'est l'une de ses grandes qualités. Qui diantre aurait envie de faire du mal à cet innocent enfant ? Hahaha ! Je plaisante, nous sommes au Royaume des Ombres, ici, personne n'a de pitié pour personne ... Non, ça doit être quelque chose dans le sang, après tout, elle est la fille du Docteur Pao !

SON MAÎTRE LA LAISSE SEULE AVEC UNE VICTIME. VOTRE PERSONNAGE APPELLE-T-ELLE UNE OMBRE OU FAIT-ELLE LE BOULOT ELLE-MÊME ?

Allongez-vous...
« Et faites de beaux Cauchemars <3 »



« Soyez tranquille, allongez-vous »

Le patient de la jeune Roxane Pao était un sacré cas. Agoraphobie, Dysphorie. Il devait avoir deux fois son âge et tremblait comme une feuille devant l'adolescente. Elle lui sourit et l'invita d'un geste de main à s'allonger sur la table. Malgré sa taille et son âge, la jeune fille abordait un air très professionel. Cela devait gêner le patient qui s'assit, la regardant avec méfiance. Le sourire de Roxane s'accentua et elle posa ses mains sur les épaules de son patient pour l'obliger à s'allonger. Tout cela avec douceur. Etrangement, le jeune monsieur ne se débattit pas. Il regardait la jeune demoiselle sans la lâcher. Elle garda un instant ses mains ainsi, ne bougeant pas et lui souriant largement, jusqu'à ce qu'elle sentit le corps de l'homme se détendre. Alors elle s'asseya sur une chaise à côté.

« Cela ne vous dérange pas que je me mette ici, près de vous ? »

La Victime répondit par un grognement et Roxane en déduisit que cela voulait dire non. Elle continuait d'afficher ce sourire sur son visage poupin et elle remit une de ses mèches blondes derrière son oreille. Cela la rendait plus... Humaine. Plus accessible pour la simple Victime qu'était cet homme. Le silence devait être lourd pour lui. Pour la jeune fille, il était délicieux.

« Avez-vous quelque chose à dire avant de commencer ? »

Il hocha négativement la tête. Non, il n'avait rien à dire. Ils allaient donc commencer la séance ... Roxane se leva brusquement, faisant sursauter sa Victime. Elle lui prit la main. Le Patient tenta de s'échapper mais la demoiselle lui tenait fortement la main, ne le laissant pas s'échapper.

« Ne vous débattez pas. Vous savez, vous n'avez aucune chance de vous échapper. Je dis cela pour vous. Ecoutez-moi. Je vais sonder votre âme... Vous allez rêver. Rêvez... Vous allez voir, ça va aller très vite... Ne craignez rien ... »

En parlant, Roxane observait le Patient qui fermait les yeux petit à petit. Elle pouvait voir dans son regard, un éclat de terreur. Il partait.

« Faites de beaux Cauchemars ... »






COMMENT RÉAGIRAIT-ELLE SI SON MAÎTRE DÉCÉDÉ AVANT LA FIN DE SON APPRENTISSAGE ET QUE, SEULE, ELLE DEVAIT SE PRÉSENTER DEVANT MÈRE OMBRE ?


Pourquoi ?
« Arrêtez, c'est un cauchemar... »

~

On pourrait penser que Roxane n'apporte aucune importance à Mère Ombre. C'était vrai, jusqu'à ce que la Déesse fasse souffrir son Père et Chappy... Pourquoi? Aimait-elle voir souffrir ceux que Roxane aimait ? Hors de question d'oublier le regard d'Angel Pao lorsqu'il fut séparé de son bien-aimé ... Jamais.
Pourtant, cette femme mystérieuse inspire une grande haine à Roxane. Elle aime tellement son père qu'elle serait prête à tuer Mère Ombre pour le sauver.
Seulement, tout le monde sait que c'est impossible... Elle ne peut que regarder son Père devenir fou par la séparation... Elle tente, le plus possible, de le chérir et de le soutenir mais la dure loi de la Déesse revient sans cesse, détruisant son cher Père.
Étrange d’imaginer cette petite et douce fille devenir un assassin, vous ne trouvez pas? Peut-être, mais si Roxane voyais la Mère Ombre, le ferait-elle?
En attendant, elle ne cherche pas à tuer qui que ce soit, elle souhaite juste que son Père se rétablisse et que la mystérieuse femme et elle s'ignorent le plus possible.

Pourquoi, mais pourquoi donc Roxane ne peut plus courrir dans les trips du Chapelier, lui rendant de longues visites... Elle l'aimait tellement, Chappy... Pourquoi donc la Reine des Cauchemars lui avait-elle bannis ce bonheur, à elle, mais aussi à son père, ainsi que le Chapelier ? Y-avait-il une raison autre qu'un amour interdit ? Mais qu'est-ce que ça pouvait lui faire, à cette horrible femme, que son père et le Maître Chapelier s'aiment ? Elle qui était si heureuse de voir son père si plein de vie ! Par un simple "coup de baguette", la Mère Ombre lui avait interdit de voir le beau sourire d'Angel comme avant. Et ça, elle ne lui pardonnerait jamais...
Roxane Virginia Pao
avatar
Petit Membre Adoré
INSCRIT LE : 11/03/2011
MESSAGES : 52
FEAT. : Sharon Rainsworth ~ Pandora Hearts ♥
CRÉDITS : Sharon R. [ Pandora Hearts ]
Roxy

HARICOTS : 95
PAYS : Ecosse
ÂGE : 13 ans
MÉTIER : Collégienne.
POST-IT :
Au début je n'y ai pas cru, comment aurais-je pu, d'ailleurs ... C'est quand j'ai vu cette poupée de porcelaine allongée dans son dernier lit que j'ai compris qu'il ne reviendra plus ...

Revenir en haut Aller en bas
Sujet: Re: Roxane V. Pao
Sam 12 Mar - 1:59

Anne Dupuis
« Une histoire sans faim. »


Anne Dupuis était une jeune femme presque normale. Je dis bien presque, car ce n'était pas tout à fait le cas. Je la vois marcher dans la rue, je me dis "quelle femme radieuse !". C'était ironique. Pourquoi la jeune femme longe-t-elle les murs de la ville ? Ses mains étaient crispées sur son ventre rond. Elle était pâle, maigre. Très maigre... Trop maigre. Ses joues étaient creuses et, malgré son aspect de maternité, son corps était charnu, sec, osseux. De grandes cernes entouraient ses yeux noisette. On pouvait voir que cela faisait plusieurs mois qu'elle n'avait pas été chez le coiffeur et son allure vestimentaire laissait à désirer, comme si la jeune femme ne prenait pas soin d'elle. D'ailleurs, aucun trait de maquillage ne soulignait son regard. La question était simple. Que s'était-il passé pour qu'une si jolie femme soit dans un tel état de... Délabrement ?

C'était il y a fort longtemps, alors qu'Anne n'était qu'une jeune collégienne. Elle était comme toutes les jeunes filles de son âge, dans le vent, rebelle et hyperactive. Comment pouvions nous savoir que ça se passerait si mal ? La jeune adolescente vivait en compagnie de sa mère, de son père, de son chat et de ses deux chiens dans une grande maison au coeur de Paris. Oh, tout était si facile pour elle ! Elle était fille unique mais, à son souvenir, elle ne s'était jamais ennuyée de toute son enfance. Elle aimait la musique, lire, écrire, chanter... C'était une adolescente pleine de vie et de rêves. Ce qu'elle voulait faire plus tard ? Elle aurait aimé prendre la relève de son père dans le journal qu'il tenait en rédacteur en chef. Elle ramenait d'excellentes notes à la maison et ses parents étaient fiers d'elle. Cette jeune fille avait une très bonne relation avec sa mère, les deux femmes ne s'étaient jamais disputées. Jamais. Par contre, elle nourrissait plus une relation d'admiration envers son père que d'amour. Elle ne le voyait quasiment jamais, il était tellement occupé par son travail ! Mais cela ne l'empêchait pas de l'aimer de toutes ses forces et de le prendre pour son héros. Vous vous rendez compte ? Une famille parfaite ! On se croirait dans la situation initiale d'un conte ! Mais comme vous le savez sûrement, après la situation initiale, il y a l'élément perturbateur ...

Vous savez sûrement comment son les enfants entre eux au collège ! C'est la loi du plus fort. La loi de la jungle, comme on dit. Lorsqu'Anne arriva dans son nouvel établissement, elle pensait que tout allait bien se passer, comme en primaire ! Ah, la pauvre petite fille si naïve ! Elle ne connaissait rien de la dureté de la vie, jusqu'à maintenant, elle avait été chérie, aimée, pomponnée. Par tous les adultes autour d'elle. Jamais on ne lui avait parlé de son physique jusqu'à cette époque. « La Grosse ! », « Boulette ! », « Attention aux tremblements de terre, la Dupuis arrive »... C'étaient là les gentillesses que lui soufflaient les "gentils camarades de classe" à la jeune fille. Ca durait depuis sa cinquième. Tout ça à cause... De la visite médicale. Ce jour où Anne avait dû monter sur la balance. Pourquoi a-t-il fallu que cette fille entre au même moment? Pourquoi?

Maintenant, elle était en quatrième. Les gentillesses se sont transformées en actes pour les autres élèves. Anne Dupuis? Ah, oui, la Grosse qui n'a pas d'ami et qui s'amuse à s'enfermer dans les toilettes pendant la récré ? En rentrant à la maison, la jeune adolescente s'empiffrait, elle se goinfrait. Elle avait beaucoup de remords après mais trop tard. En parler à ses parents ? Bien sûr ! La seule réponse qu'elle pouvait obtenir de sa mère était quelque chose du genre : " ne les écoute pas, tu es intelligentes, tu peux les ignorer ! " Mais non. Anne ne pouvait pas les ignorer. Elle n'y arrivait pas, tout simplement parce que toutes les méchancetés gratuites que les autres lui lançaient ne rebondissaient pas sur elle comme si elle avait une carapace. Non, elles entraient, s'immisçaient en elle et assombrissaient son visage, autrefois si doux. Puis fut un jour où tout changea. Comment tout cela avait commencé ? Ah oui... Elle se souviendra toujours de son prénom. Il hantera sa vie, nourrissant en elle une haine constante. Kevin. C'était un basketteur de l'équipe du collège. Le genre de type dont toutes les filles raffolaient et qui avait le dont de désespérer Anne. C'est lui qui changea sa vie.

Dans la classe, les garçons avaient pour habitude de faire les listes des filles les plus "sexy". Quoi de plus normal ? A cet âge, les hormones, tout ça... Je ne vais pas vous faire un cours de science tout de même ! C'était en physique-chimie, cours que haïssait Anne puisqu'elle se retrouvait assise près de Kevin. Pendant tout le cours, elle entendait ses chuchotements moqueurs. Il croyait qu'elle ne l'entendait pas. Il croyait qu'elle ne comprenait pas. Lorsqu'elle se tourna vers lui, il cacha précipitamment une feuille de couleur bleu derrière son dos. Il lui cachait quelque chose et elle n'en pouvait plus de sentir tous les regards de la classe sur elle. Elle sauta violemment sur Kevin et lui arracha la feuille des mains. Elle criait et pleurait en brandissant le bout de papier. Mais la pauvre jeune fille n'était pas au bout de ses peines. Elle parcourra brièvement le papier. En haut, au marqueur rouge, on pouvait voir les mots "Liste des Boudins de l'Ecole." En première place, Anne Dupuis. Elle arrêta subitement de pleurer. Les larmes coulaient toujours, mais elle ne sanglotait plus. Elle leva la tête et, sur le pupitre de chaque élève, il y avait une feuille de couleur bleue. Tout le monde riait, souriait. Le professeur n'arrivait pas à se faire respecter jusqu'à ce qu'il menaça tout le monde d'une punition générale. La classe se calma, le cours reprit. Seule Anne était dans un état second, meurtrie, blessée. Elle n'arrivait pas à parler, elle n'arrivait pas à demander à ses jambes de la porter hors de cette classe sauvage. Elle ne pouvait que rester ainsi, spectatrice de sa propre souffrance. Cela n'avait que trop duré, il fallait maintenant réagir. Anne ne mangeait plus. Elle ne mangeait plus au collège, feignant le manque d'envie. Elle ne mangeait plus chez elle. Au début, ses parents furent ravis qu'elle avait enfin décidé à se mettre au régime, mais quand elle eut - très vite - perdu son premier kilo, ils s'inquiétèrent et la forcèrent à manger. Anne ne jouait pas les difficile, avalant tout ce qu'on lui proposait. Mais lorsque ses parents avaient le dos tourné, elle bondissait jusqu'aux toilettes pour se faire vomir. Trop tard, jeune fille fragile, emportée dans ce cercle vicieux qu'était la perte de poids obsessionnelle. Impossible de s'arrêter. La nourriture la dégoûtait, elle avait du mal à manger.

Quand elle eut perdu la moitié de son poids initial, elle était en troisième. Sa mère entra dans sa chambre avec sa mine des mauvais jours. Anne lui sourit et les deux discutèrent. La mère, inquiète et gentille, demandait à sa fille si elle se nourrissait bien. « Oui maman, tu le vois bien, je mange correctement. » « Oui, les autres m'insultent encore, mais tu sais, je ne les écoute plus.. » « Oui je vais bien, non je ne me sens pas mal, maman. » Toutes ses belles paroles pour réconforter une mère... Je ne vous en dis pas plus, vous aurez compris qu'Anne avait continué à perdre du poids, enchaînée à ce dégoût constant de la nourriture.

Enfin, sa mère s'alarma vraiment quand Anne ne pesa plus que quarante kilos. Inutile de vous dire que tout cela finira à Sainte Emily...
Roxane Virginia Pao
avatar
Petit Membre Adoré
INSCRIT LE : 11/03/2011
MESSAGES : 52
FEAT. : Sharon Rainsworth ~ Pandora Hearts ♥
CRÉDITS : Sharon R. [ Pandora Hearts ]
Roxy

HARICOTS : 95
PAYS : Ecosse
ÂGE : 13 ans
MÉTIER : Collégienne.
POST-IT :
Au début je n'y ai pas cru, comment aurais-je pu, d'ailleurs ... C'est quand j'ai vu cette poupée de porcelaine allongée dans son dernier lit que j'ai compris qu'il ne reviendra plus ...

Revenir en haut Aller en bas
Sujet: Re: Roxane V. Pao
Sam 12 Mar - 2:40

Enfance...
« Une longue attente avant le Paradis des Ténèbres ... »


L'enfant est né sans grandes difficultés, haut de ses 53 centimètres et pesant 3 kilos 600. C'était un beau bébé rose, qui pleurait, gazouillait, bougeait comme tous les autres bébés. Celui-ci était une petite fille et elle s'appellait Roxane Virginia Pao. Félicitations madame Dupuis, c'est un très bel enfant...

Ah... Le temps passe, vous savez...

A présent, la petite Roxane avait bien grandit. Elle était une fillette de trois ans débordante d'énergie et très calme à la fois. Elle allait à l'école comme tous les petits bambins de son âge. Elle s'était révélée vive et très intelligente. Elle comprenait très vite ce qu'on lui demandait et ne posait aucun problème en cours. Elle était très douce et très gentille avec ses petits camarades. Bref, c'était le type d'enfant modèle que toutes les mamans, épuisées de leurs enfants épuisants, rêvaient d'avoir.

Chaque soir, Anne lisait une histoire à sa Princesse, comme elle se plaisait à l'appeller. C'était un moment privilégié entre la mère et sa fille. Roxane demandait souvent la même histoire, celle des deux enfants qui mangeaient la maison en pain d'épice. Hansel et Gretel. Et chaque soir, la jeune mère lui lisait ce conte. La petite ne s'en lassait jamais. Quand elle finissait l'histoire, Anne refermait doucement le livre et posait ses lèvres sur le front de sa fille en murmurant de douces paroles.

Toutefois, il eut un jour où Roxane s'interressa à son père. Au souvenir d'Angel Pao et de son horrible hôpital, Anne versa toutes les larmes de son corps et révela à sa fille quelques bêtises telle que l'histoire des Monstres et du Royaume des Ténèbre. L'enfant, naïve, crut en sa mère. Elle se demandait pourquoi sa génitrice pleurait mais n'osait lui demander, en bon enfant sage. Ce soir là, après l'histoire, après aussi qu'Anne déposa ses lèvres sur le front de sa fille et aussi après qu'elle fut sortit de la chambre, la fillette fit son premier Cauchemar. Elle n'avait que trois ans lors de son premier contact avec les Ténèbres.

Oui, il passe, il passe, tel un train qui effectuerait son interminable voyage...

Roxane avait sept ans. Elle était rentrée avec les félicitations dans l'école primaire la plus réputée de Paris. Seulement, depuis le jour de son Cauchemar, la jeune fille rêvassait, imaginant son père, les Monstres... Elle s'était créée un monde intérieur dont elle seule avait la clée. Une seule et unique fois, elle avait parlé à sa mère de ses idées, de ses rêveries, mais cette dernière l'avait sévèrement grondé, au bord des larmes. Depuis elle décida de tout garder rien que pour elle. Elle était devenue une mignonne petite poupée blonde et était apréciée de tout le monde. Qui pouvait détester un enfant si adorable et innocent ?

Les sirènes des pompiers et de l'ambulance résonnaient partout. Roxane avait mal à la tête. Elle était à genoux, par terre, se tenant les cheveux avec force. Elle se concentrait sur la douleur pour ne plus rien entendre. La pauvre gamine n'avait que huit ans. La vie était si terrible... Un ambulancier s'agenouilla près de la fillette et prit une voix doucereuse pour lui annoncer que sa mère était morte d'un accident de voiture et qu'elle n'avait pas souffert. Qu'elle était morte sur le coup et que, maintenant, il fallait le suivre. Roxane ne savait plus trop où elle en était et malgré la haine qu'elle ressentait pour cet ambulancier et sa voix, elle saisit sa main et se laissa entraîner vers le camion où elle tomba, inconsciente.

Après trois jours de garde à l'hôpital, une semaine dans une famille d'acceuil pour jongler entre les psycologues et l'assistante sociale puis une autre semaine au tribunal, Roxane sut que sa garde était confié à son père, Angel Alexander Pao que l'on avait retrouvé et qui avait gentiment accepté. La fillette sentait son coeur battre à tout rompre. On l'emmenait le lendemain.

Sainte Emily était bizarre comme bâtiment. C'était un hôpital comme celui que Roxane avait l'habitude de voir mais étrangement, elle avait l'impression qu'il dégageait un aura particulier. Mais peut-être était-ce parcequ'elle allait rencontrer son père pour la première fois. Elle tenait fermement la main de l'assistante sociale qui avait insisté pour l'accompagner, et la serra chaleureusement contre elle pour lui dire au revoir. Après un dernier regard à sa tutrice provisoire et un long soupir, Roxane poussa les portes de l'hôpital, déterminée. Direction la salle d'attente.



The Sleeping Beauty
« Lily, amies "toute la vie" ? »

~


Ah... Lily. La jolie Belle au Bois Dormant. Comment expliquer ce qui lie les deux jeunes filles ? C'est quelque chose de fort, je peux vous le dire. Commençons par le commencement.

Roxane aimait plus que tout visiter les trips et s'amuser à découvrir ces mondes si inconnus et pourtant si familiers ... Alors qu'elle se promenait, par pur hasard, dans les bois d'Halloween, ce lieu si étrange qui l'amusait au plus haut point, la jeune fille du Docteur Pao se prit les pieds dans une branche traîtresse, pas encore habituée aux pièges de la forêt. Alors qu'elle se relevait en s'époussetant, regardant partout pour voir si quelqu'un l'avait surprise dans une telle posture, elle entendit un rire moqueur au-dessus d'elle. Quand Roxane leva les yeux, elle vit une fille plus vieille qu'elle qui la regardait de ses grands yeux malicieux, un sourire narquois sur le visage. Comment ça, cette fille osait se moquer d'elle ? Ce n'était pas très gentil ça ! Elle hésita un moment car son père lui avait dit de se méfier de ceux des trips, mais ne pu s'empêcher d'adresser la parole à l'inconnue perchait sur la branche de l'arbre.

« Eh ! Toi ! Ce n'est pas gentil de se moquer ! »

Et oui ! Malgré ses huit ans, la petite Roxane n'avait pas froid au yeux et ne se démontait pas devant les moqueries, même de plus vieux qu'elle ! D'ailleurs, la vieille en question sauta de son perchoir et toisa l'enfant, se mettant à quelque centimètres de son visage. Après une seconde de silence, la grande prit parole:

« Ecoute, petite gamine, tu ne sais pas t'y prendre. C'est comme ça qu'il faut faire ! »

A ces mots, elle remonta d'un mouvement gracieux sur son arbre et la regarda avec amusement, les poings sur les hanches. ah, elle avait lancé un défis à Roxane ! Elle allait voir !! Et c'est comme ça que les deux fillettes avaient commencé à courrir ensemble, jouant de trip en trip... Mais à présent, elles avaient le même âge ... Tant de jeux et de bêtises les liées... Elles s'étaient promis "A la vie, à la mort" et jusque là, jamais elles n'avaient trahis leur pacte.

A présent, on les voyait souvent ensemble, jouant ou causant avec animation des dernières nouvelles ... Elles étaient magnifiques toutes les deux, tellement différentes et si ressemblantes pourtant... L'une était brune, avec de grands yeux sombres brillant de malice et de sûreté, un sourire moqueur ou satisfait au visage. L'autre était blonde aux yeux noisette, presque or tellement ils étaient clairs mais elle semblait plus calme, plus réservée. Mais elles avaient tellement de points commun ! Elles étaient joueuses toutes les deux et se lançaient souvent des petits défis... Ah, Lily... Roxane aurait pu mourrir pour Lily, et Lily donnerait tout pour la petite Héritière. Même à lui prêter Serment. Mais pour l'instant, les deux filles ne pensaient pas à cela, préférant jouer plutôt que de réfléchir à ce qui se passera plus tard, profitant du moment présent, ensemble.

Roxane Virginia Pao
avatar
Petit Membre Adoré
INSCRIT LE : 11/03/2011
MESSAGES : 52
FEAT. : Sharon Rainsworth ~ Pandora Hearts ♥
CRÉDITS : Sharon R. [ Pandora Hearts ]
Roxy

HARICOTS : 95
PAYS : Ecosse
ÂGE : 13 ans
MÉTIER : Collégienne.
POST-IT :
Au début je n'y ai pas cru, comment aurais-je pu, d'ailleurs ... C'est quand j'ai vu cette poupée de porcelaine allongée dans son dernier lit que j'ai compris qu'il ne reviendra plus ...

Revenir en haut Aller en bas
Sujet: Re: Roxane V. Pao
Dim 13 Mar - 0:17

Bonsooooooooir !

Il faudra remercier le Chapelier, c'est grâce à lui que je suis là aussi tard pour commenter vos fiches. Il a réussi à mettre les choses à plat et nous en sommes venus à la conclusion qu'il faut rectifier vos fiches dans une certaine mesure pour que l'on puisse se décider et trancher définitivement.
D'une, le chapitre « Avant », ça ne convient pas. La mère de Roxane souffrait juste d'anorexie. Angel n'aurait jamais couché avec une fille qui s'est faite violée par son père, il a eu bien trop d'ennuis avec le sien pour oser faire un truc pareil ! Je veux bien que tu parles d'Anne Dupuis, ça me parait logique pour comprendre ce que Roxane savait de son père avant d'arriver à Saint Emily mais ça...

De deux, il faudrait que tu mentionnes sa relation avec Lily quelque part. Elles sont quand même meilleures amies. Entre deux petites filles, ça n'est pas rien, ce me semble ! Surtout que Lily sera sans doute la première Ombre à prêter serment à Roxane quand elle deviendra Croquemitaine.

De trois, et c'est sans doute le point le plus important : je tiens à rappeler que Roxane n'a que treize ans. Pour elle, les Cauchemars, les Ombres, c'est normal, presque un jeu. Quand tu dis qu'elle embrasse les mains d'Angel à leur première rencontre (je cite le Chapelier : « elle en vient à embrasser les mains d'Angel comme le parrain... C'est bizarre O_O »), on n'a pas l'impression qu'elle n'a que huit ans. Tu comprends ?
Vous avez jusqu'à mercredi soir pour effectuer les changements =)
Angel

__________________________________________

Angel A. Pao
avatar
FONDATEUR
Fantôme d'un Croquemitaine
« Par Amour, j'ai tout perdu... »
INSCRIT LE : 30/11/2008
MESSAGES : 640
FEAT. : Break (Pandora Hearts)
CRÉDITS : .
color' ©️ Mane av Vinter (DA)

HARICOTS : 32
PAYS : Ecosse
ÂGE : 30 ans.
MÉTIER : Psychiatre.
POST-IT : Je suis actuellement décédé et donc indisponible pour tout le monde.
http://mengyan.forumactif.org/t919-angel-a-pao-croquemitaine http://mengyan.forumactif.org/f76-engels http://mengyan.forumactif.org/t926-carnets-rouges-du-docteur-pao
Revenir en haut Aller en bas
Sujet: Re: Roxane V. Pao
Dim 13 Mar - 3:30

Pouaaaalaaaaa !! Cute

D'abord... Merci M'sieur Chappy ! ~ Happy

Bon, je voulais m'excuser pour les erreur que j'avais faites avant d'avoir éditer. J'ai honte parceque j'ai remarqué que j'avais mal lu beaucoup de chose (genre Anne ...) Mourru

J'ai arrangé tout ce que vous m'avez dis. (04h15, il serait temps que je dorme -w- *baille* )

Pour "Anne Dupuis" j'ai changé toute l'histoire 8D j'espere que ça ira, j'ai eu comme une... Soudaine inspiration (*rire de sadique*) Yeah !

J'ai mentionné la Belle o/ J'espere que ça suffira parceque là, je vous avoue que je mes suis pas foulée, mais comme sur la fiche en cours de Lily, son comportement n'est pas vraiment... 'Fin, je veut dire que j'ai beaucoup de mal à la cerner, j'ai fais au feeling (Yeaaah Yeah ! )

Et enfin, pour la rencontre, j'ai changé. Je viens de comprendre mieux encore ce personnage (grâce à vous *alléluia* En Pleurs ) je lui ai fais un esprit plus enfantin, moins sérieux. Je pense en tout cas.


Si il y a des choses à changer, dites le moi au plus vite, car je vais corriger mes -sûrement nombreuses- fautes (faut m'excuser, l'est bientôt l'heure de me lever TwT) et ensuite... Ben ça sera tout. Yeah !

Que dire de plus ... Et bien je vous souhaite à tout les deux une bonne nuit, même si c'est complètement idiot puisque de toute façon ça sera demain quand vous lirez ce message, mais je vous le dis quand même, si ça vous fait plaisir, imaginez que je suis venus vous le glisser dans vos Cauchemars cette nuit Fuhuhu Coeur

Choqué ! Mourru Bon franchement, il faut que j'arrête là, ça deviens grave et c'est moi qui vais être enfermée à Sainte Emily ... En plus ce poste il va finir plus long que ma présent' ! *meurt*
Bon allez, je vous laisse, je me lève dans 1h30 ... Souhaitez-moi bonne chance (ou pas d'ailleurs)

Shut ! OxO

...

Dites, si je suis enfermée à Sainte Emily ... Vous croyez que je vous verrais ? BBP cup ppk
Roxane Virginia Pao
avatar
Petit Membre Adoré
INSCRIT LE : 11/03/2011
MESSAGES : 52
FEAT. : Sharon Rainsworth ~ Pandora Hearts ♥
CRÉDITS : Sharon R. [ Pandora Hearts ]
Roxy

HARICOTS : 95
PAYS : Ecosse
ÂGE : 13 ans
MÉTIER : Collégienne.
POST-IT :
Au début je n'y ai pas cru, comment aurais-je pu, d'ailleurs ... C'est quand j'ai vu cette poupée de porcelaine allongée dans son dernier lit que j'ai compris qu'il ne reviendra plus ...

Revenir en haut Aller en bas
Sujet: Re: Roxane V. Pao
Mer 16 Mar - 19:16

Bien, nous sommes mercredi et nous n'avons qu'une parole : c'est le jour de la décision !

Nous avons bien lu les deux fiches et nous avons décidé... de retenir la tienne ! Nous avons été convaincus par la vision approfondie que tu as du personnage, de son passé, de ce qui l'a construite. Nous avons également apprécié ta motivation et ton implication pour ce forum.

Donc nous allons changer ton pseudo pour Roxanne V. Pao et tu pourras commencer à jouer parmi nous !

Bienvenue et bravo à toi, merci d'avoir attendu notre décision !

__________________________________________

Le Chapelier Toqué
avatar
ADMIN' • Chéri du Fondateur« Du thé, du thé,  buvez du thé ! »
ADMIN' • Chéri du Fondateur
« Du thé, du thé, buvez du thé ! »
INSCRIT LE : 07/12/2008
MESSAGES : 422
HARICOTS : 450
PAYS : Ecosse
MÉTIER : Buveur de thé et emmerdeur professionnel.
POST-IT : Alcool & La Belle Rouge
Revenir en haut Aller en bas
Sujet: Re: Roxane V. Pao
Mer 16 Mar - 19:19

Je vais faire court pour une fois ...

MERCI !!

*crise cardiaque*

__________________________________________

Roxane Virginia Pao
avatar
Petit Membre Adoré
INSCRIT LE : 11/03/2011
MESSAGES : 52
FEAT. : Sharon Rainsworth ~ Pandora Hearts ♥
CRÉDITS : Sharon R. [ Pandora Hearts ]
Roxy

HARICOTS : 95
PAYS : Ecosse
ÂGE : 13 ans
MÉTIER : Collégienne.
POST-IT :
Au début je n'y ai pas cru, comment aurais-je pu, d'ailleurs ... C'est quand j'ai vu cette poupée de porcelaine allongée dans son dernier lit que j'ai compris qu'il ne reviendra plus ...

Revenir en haut Aller en bas
Sujet: Re: Roxane V. Pao

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Roxane V. Pao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Présentation de Roxane.» ROXANE X TECKEL FEMELLE 8 MOIS (CSCA BEZIERS 34 HERAULT)» Roxane (personnage abandonné)» [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane]» Chambre de Luz, Roxane, Eden, Vesna
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ROYAUMES DES CROQUEMITAINES :: HIATUS HIATUS HIATUS HIATUS HIATUS HIATUS HIATUS HIATUS :: Renouveau :: Dossiers Personnels-
Sauter vers: